mardi 23 décembre 2014

BONNE ANNÉE !







A quelques heures du départ pour La Rochelle...
(Lever aux aurores, baignade dans la foule de Montparnasse),

C'est parti pour la trêve de Noël et un Réveillon du Nouvel An SPECIAL BIRTHDAY / Marais Poitevin ;-) ...

Je vous souhaite à tous de très belles fêtes de Noël et tous mes vœux de BONHEUR pour 2015.

Bisettes

vendredi 19 décembre 2014

LES BOTTES






Voici LES BOTTES DE LA MÈRE NOËL !

Impeccable pour cette période de fêtes, elles accessoiriseront parfaitement votre tenue, que ce soit robe, jupette, combi, ou jean.
Une paire de néo-santiags, Isabel Marant, collection automne-hiver 2012-2013, (comment ça, la collection de l’année dernière ??!) en ROUGE forcément puisque c’est Noël.


mardi 9 décembre 2014

UN PEU TÔT POUR UN KIR ?


« Il est un peu tôt pour prendre un kir, vous croyez ?
Le barman : Oui, c’est un peu tôt, on va prendre un café. »
D’accord, la vieille dame est d’accord. Elle pose son journal sur le comptoir, ôte son petit bonnet de laine et fais la gueule, histoire de marquer le coup. Merde, elle a pas eu son kir.

Un coup d’œil discret sur ma montre : 9h22

J’étais là, distraite, les yeux plongés dans la circulation du Boulevard des Invalides, au chaud à savourer mon café allongé à 3€, quand cette petite phrase est tombée dans mon oreille.
Je repensais à « la mère à Kevin » que j’avais rencontrée le dimanche d’avant, en passant récupérer mon fils qui était resté dormir chez un copain, « la mère à Kevin » que j’avais sagement écouté me raconter sa vie-son œuvre durant 1 heure et demi devant un café et trois gâteaux libanais, claqué la bise comme si on se connaissait depuis 20 ans et jaugé rapidement qu’on pouvait loger, à l’aise et sans que ça déborde sur le jardin, mon petit 2 pièces dans le RDC de sa maison.
J’étais donc là, tranquillement à me dire que j’étais vraiment asociale, à critiquer à tout va (C’est pas de ma faute, c’est Simone que je viens de finir de lire justement, avec ses « On ne naît pas asociale, on le devient ») quand cette petite dame est entrée pour commander son kir.

Et sa petite phrase est venue résonner comme une devise, un mantra que les gens se choisissent pour se motiver ou trouver le fil rouge de leur vie, du genre « A cœur vaillant, rien d’impossible », « Jamais sans ma fille », « Le côté obscur de la Force, redouter tu dois », ...

Je crois que je vais la garder, celle-là et la prendre à contre-emploi et me dire, les jours où j’ai besoin d’un peu plus de réconfort :

« 9h22, un peu tôt pour un kir ! »



jeudi 20 novembre 2014

ILLUSTRATIONS

Voici 3 petites illustrations, revisitées à la sauce Illustrator, pour me changer de mon crayon de papier et mettre un peu de couleur...









Avec une petite préférence pour la 1e et la 3e J J




vendredi 17 octobre 2014

PLAQUETTE PISCINE

 
Voilà maintenant 3 mois que j’ai emménagé à Boulogne et les jours raccourcissant, je ne peux plus aller courir aussi souvent que je le voudrais, à cause du soir qui tombe vite sur le Bois… Et comme je n’ai pas encore décidé de courir avec une lampe frontale, je me dis qu’aller FAIRE UN TOUR A LA PISCINE me changerait et ne me ferait pas de mal… surtout aux articulations qui commencent à se plaindre depuis des semaines.
 
Donc, je regarde ce qu’il se passe dans ma ville et je découvre que la piscine comporte plusieurs bassins, un solarium, et comme à Montrouge qu’on peut venir avec ses palmes.
Chouette !
 
Je note les horaires, et très vite, pleine de bonne volonté pour tout faire en même temps, me vient l’envie de dessiner une petite nageuse, de mettre au propre ces notes avec les tarifs, les cours d’aquagym, etc.
Une petite nageuse en or, style Années 20, mon trip déco du moment, avec une typo Art-Déco, à la GATSBY, ça donne ça.
 
Bref, j’ai fait une plaquette.


 
 
 

 
 

vendredi 3 octobre 2014

DIANA VREELAND

J’adore les émissions qui retracent la vie des gens, de personnages (célèbres ou qui mériteraient de l’être !!) atypiques, singuliers, à la forte personnalité et au destin incroyable. Des résilients ou pas, des self-made men, des extravagantes, … qui forcent l’admiration.
Les émissions « Duels » sur France 5 par exemple ou « Une vie, un destin » sur la 2, font partie de mes préférées, j'avoue.
 
Vient de se terminer à Paris cette semaine, la Fashion-Week. Et comme il y a 2 ans, j’entends parler à cette occasion de Diana VREELAND et notamment d’un film sorti en octobre 2012, retraçant son histoire - DIANA VREELAND, THE EYE HAS TO LOOK. Film que je n’ai pas vu, hélas, procrastinant toujours quand il s’agit de ciné ou d’expos. Dommage.
Bref, dimanche dernier, j’allume ma télé et je tombe sur un documentaire que diffuse Arte sur ce thème de la Fashion-Week. Je me dis, tiens, elle me dit quelque chose cette grande femme… Bien-sûr, j’avais raté « son » film 2 ans auparavant.
Pour preuve que son histoire m’avait marquée.
 
Donc, comme j’aime assez vous présenter ces personnalités hors du commun, qui littéralement m’impressionnent comme Vivian MAIER dans un précédent post, je vous parle de ce portrait génial de DIANA VREELAND, diffusé le 28 septembre dernier à 22h40.
 
Excentrique impératrice de la mode, Diana VREELAND commence sa carrière comme journaliste et éditrice de mode en 1936 pour le magazine Harper’s Bazaar, jusqu’en 1961. L’année suivante, elle devient rédactrice en chef du Vogue américain, où « A FORCE D'AUDACE ET D'IMAGINATION » elle a pu faire du magazine une référence mondiale de la mode et éclairer le monde de sa vision unique du style.
 
Elle y a ainsi dicté les tendances, jusqu’en 1971, travaillé avec des artistes prestigieux comme le photographe Richard Avedon, et côtoyer les plus grands couturiers de son époque.
Diana VREELAND avait notamment ce don pour mettre en valeur le défaut de chacun jusqu’à l’assumer totalement pour qu’il fasse, sans rougir, partie intégrante de la personnalité, de transformer des diamants bruts et révéler au grand public les beautés et non des moindres, de Lauren Bacall ou de Barbara Streisand,….
Féminine jusqu’au bout de ses très longs ongles rouge vif, qui se terminaient par un éternel porte-cigarette, elle savait raconter sa vie et parfois broder pour qu’elle devienne une aventure. Elle aimait dire qu’ « [elle] était aussi exigeante avec les autres qu’avec [elle]-même », que « sans style, vous n’êtes rien ». Son leitmotiv de vie fut  très tôt « SORTIR DU LOT ».
J’aime ses phrases comme « Ce qu’il y a de mieux à Londres, c’est Paris ! ». Mes préférées étant « La seule vie réussie est celle qu’on façonne soi-même », et « Une nouvelle robe ne mène à rien, l’important c’est la vie qu’on mène dans cette robe. 
Bref, un tempérament.
 
A revoir vite vite en replay jusqu’à ce weekend ;-)
Docu Arte du dimanche 29 septembre à 22h40 – Diana Vreeland : L’œil doit vagabonder.
 
 

vendredi 19 septembre 2014

PARIS, DEMAIN MATIN





Michel Piccoli, à moins que ce ne soit Jean-Paul Belmondo, file à toute allure, en décapotable forcément, les gants de sport bleu ciel assortis, fixés sur le volant. L’asphalte s’éclaire sous les phares de l’Aston Martin, le paysage défile. Des ombres grises seulement, il n’est que 5 heures.
Sur le siège passager en cuir fauve, Mireille Darc, nonchalante, se laisse emporter par le rythme de la course. Cheveux au vent tout juste retenus par un foulard de soie, lunettes fumées obligatoires.

C’est urgent. Garder la même allure et rentrer, essoufflés à PARIS.
Plus une minute à perdre … L’amour nous attend ! Celui avec un grand A.
Retrouver PARIS, DEMAIN MATIN.

La Tour Eiffel, les pavés luisant après la pluie, la Seine indifférente sous ses ponts magnifiques. Les parcs et ses allées de cailloux blancs poussiéreux, les bancs publics abîmés, couverts de graffitis, les chaises du Luxembourg, les pigeons qu’on chasse d’un coup de pied. Châtelet qui pue et continuera toujours de puer, les déchets avinés rentrant se coucher.
 
Quitter Paris et savourer, se délecter d’y revenir. Accourir.















Alors, vous êtes dans l'ambiance ?
Djako - Paris, demain matin, compil Hôtel Costes #9

vendredi 8 août 2014

LA VUE
































 
 
La vue du matin sur le chemin du boulot !
OK, ce matin, il y avait quelques gouttes de pluie, mais quand même.
Je longe les quais, et j’arrive à ses pieds…
MAGIQUE !
En parlant de pieds, voici comment je me sens, à 2h03 des vacances …
 



 

jeudi 24 juillet 2014

MARINE FAIT SON FESTIVAL !

 
 
 
 
Retour sur l’évènement marquant de l'été 2014 …
 
Une invitation (magnifique, accrocheuse et pleine d’humour… Un peu comme son auteur, soit dit en passant !) avait été envoyée ces dernières semaines, que dis-je, ces derniers mois, pour prévenir d’un évènement majeur se déroulant le 19 juillet aux alentours de La Rochelle : l’anniversaire de Marine.
 
Une soixantaine d’invités triés sur le volet étaient vivement attendus sur le tapis rouge pour fêter ses 40 ans, où le thème était celui du Festival de Cannes.
En d’autres termes, le ton était donné : Distinction, Elégance, Nœuds pap’ et Champagne.
 
D’ailleurs, les plus grands étaient présents : Pénélope Cruz avait quitté un tournage, Brad Pitt avait pu se libérer, laissant les enfants, Cécile de France avait posé ses frites, mais pas sa bière, Rossy de Palma était venu sans Pedro et Madonna sans ses sex-toys,…
Quelle chance de pouvoir aussi bien croiser Vincent Cassel, Nicole Kidman, Robert Redford (oui, oui, il était là !! Mon idole était là !) que Mimie Mathy, Anémone ou Pierre Richard… Bref, tout le gratin était là, prêt pour poser devant le Photocall (qui résistait et bravait les intempéries) et sourire aux photographes.
 
Une soirée chic, originale, pleine d’émotions et de surprise et notre Marine heureuse d’avoir ses amis à ses côtés.
En attendant les plus belles photos, Paris réussi !


lundi 7 juillet 2014

VIVIAN MAIER

 
 
 
MAGNIFIQUE, EXTRAORDINAIRE ….
Attention, ça donne les larmes aux yeux !
C’est beau, beau et surtout très beau. Et émouvant aussi.
C’est le documentaire « A LA RECHERCHE DU VIVIAN MAIER », vu hier en début de soirée au ciné. Comme j’avais passé presque tout mon dimanche à faire des cartons pour mon déménagement le WE prochain, je m’étais dit, si t’avances bien, Malo, tu te fais le docu sur Vivian Maier, tu l’auras bien mérité !
Eh bien, j’ai été bien récompensé.
 
L’histoire de cette nounou un peu excentrique qui a passé sa vie à prendre des photos, des photos des enfants qu’elle gardait dans les années 50, 60, mais surtout des gens dans la rue, dans les transports, à Chicago, à New York, mais aussi en France,… Des gens blessés sur le trottoir, des gens qui font la queue au ciné, qui s’endorment dans le bus, qui s’embrassent en cachette et retiennent leur jupe qui s'envole, des gens qui fument des cigares, qui vendent des journaux ou qu’on ramène ivres, entre 2 flics…
Bref, une VRAIE PHOTOGRAPHE qui avait en quelque sorte une double vie, et qui n’a jamais vraiment montré son travail, son fabuleux travail.
Elle est morte en 2009, avant qu’on découvre son trésor, des centaines de milliers de négatifs dans des cartons, trouvés au hasard d’une vente aux enchères, puis dans un garde-meubles.
 
On en apprend un peu sur sa vie, ce qui est important avant d’aller voir ses photos, mais dans l’ensemble, elle reste assez mystérieuse.
Elle n’aurait pas toujours été la parfaite nounou avec tous les enfants qu’elle gardait, et en aurait même « oublié » certains au parc, perdus, ramenés par les flics... Peut-être juste ceux qui couinaient trop fort pour avoir une glace ?
Bref, rien de bien méchant, quand on a toute la ville à photographier !
 
Je finis mon déménagement et je file ce mois-ci voir ses photos qui sont exposées à Paris dans 2 galeries :
 
Les Douches - La Galerie
5, rue Legouvé - 75010 Paris
Du jeudi 3 au samedi 26 juillet

 
La Galerie Frédéric Moisan
72, rue Mazarine - 75006 Paris
Du jeudi 3 juillet au samedi 2 août
 
 
 

mardi 1 juillet 2014

BOULOGNE-BILLANCOURT

 
 


Marine - « Ah mais, qu’est-ce que tu fais avec tous ces cartons, Malo ? C’est pas soirée SDF, ma fête, t’es pas dans l’thème, là !
-       Naaaaan, mais, tu me vois avec tout ça dans le train ? T’inquiète, je vais pas débarquer avec mes cartons, c’est parce… JE DEMENAAAAAAAGE !!
-       Quoiiii !!! Alors, ça c’est une super nouvelle ! Tu m’avais rien dit ! BENDIDON Ça t’as pris comme ça ?
-       Tu sais que ça fait longtemps que ça me trotte dans la tête, mais, je ne sais pas pourquoi, cette fois, j’ai pris les choses en main…En fait, si, je sais pourquoi.
-       Oohhh lala, tu dois être toute joiz’ ! T’en avais marre de ta mezzanine ?? Mais, t’as une cuisine toute neuve ?
-       Oui, justement, je suis dans cet appart depuis 9 ans et c’est vrai qu’on l’a un peu remanié et rêvé de le remanier. La salle de bains il y a 4 ans, puis, la cuisine l’année dernière, mais quand, l’autre jour, je rentre après le passage des plombiers venus changer les conduites de plomb ou je sais pas quoi, je trouve toute la salle de bains détruite ou presque, j’ai pas explosé de rire, mais presque !
Maman – « RRRROoooh, ta salle de bains toute neuve ?
-       Oui, maman, presque neuve ! Ouais, en gros, ras-le-bol d’être toujours dans les travaux ! Et puis, 9 ans, quand même, ça fait long, non ?
-       Ça va te faire du bien de changer.
-       Mais, tu as trouvé quoi ? Où ?
-       Et pour Arthur, son école ?
-       Alors, attention, je deviens … Boulonnaise ! OK, ce sera plus petit, mais, tout refait à neuf, toujours lumineux, et Arthur aura ENCORE sa chambre pour lui… Sauf que cette fois, j’essaierai d’empiéter un peu sur son terrain pour faire un coin-bureau pour nous 2. Genre, la photo d’Etienne Daho à côté de celle de Beckham ! La petite brochette de vedettes, quoi !
-       Et pour Arthur, son école ?
-       Oui, ben, il continuera à aller à LBSI, je l’emmène le matin en voiture ou je l’accompagne en métro… Comme je fais actuellement. Et le soir, il rentre tout seul. Il est grand maintenant. On va faire des essais de trajet cet été.
-       Super. C’est bien un peu de changement.
-       Oui, je crois que j’en avais vraiment besoin. Par contre, va falloir que je me débarrasse de mes 2 mezzanines sur leboncoin et pas mal de meubles aussi. Ça, ça va pas être facile, mais j’ai envie de tout changer.
-       Et qui c’est qui va courir au BOIS ????
-       Ben, oui, j’ai La Parisienne en septembre, faut que je m’entraîne ! Bon, ça, je vous raconterai une autre fois. Il faut que je fasse quelques cartons, je signe l’état des lieux vendredi 11 juillet.
-       Bisou Chéribibi ! »
 
 
 

mardi 10 juin 2014

TRIP ETIENNE DAHO

 

C’est arrivé sans que je m’en rende compte.
A mon insu, sans doute. Je ne sais plus.
Vous n’aviez plus de nouvelles et vous vous demandiez.
 
J’ai passé ces derniers jours avec… Etienne Daho.
Et aujourd’hui, encore.
 
J’écoute en boucle son dernier album Les Chansons de l’Innocence Retrouvée, mais aussi ses vieux tubes, Comme un igloo, Saudade, Weekend à Rome, etc… Certains que je redécouvre.
J’étais passée à côté de quelques chansons et je rattrape le temps perdu, les mots d'une pop sombre, durs, pas si légers, les mélodies qui rentrent toutes seules dans la tête.
 
Dès le matin avec mon café, le midi pendant la pause. Calant mes écouteurs sur les oreilles le temps de descendre chercher un ‘dwich, puis dans la voiture le soir, je chante toute seule au volant. Dès que j’ai un moment, en fait.
Il s’est infiltré partout dans mes playlists, éclipsant tous les autres artistes, complètement délaissés. Il est là aussi, dans ma playlist « running », ce qui me permet de courir avec lui. Pas jusqu’à Rome, mais c’est MAGIQUE quand même.
Et voilà que je fredonne à l’agence… Dingue.
 
EN NOVEMBRE, IL PASSE A L’OLYMPIA … J’FERAI BIEN MA GROUPIE !
 
Voilà, en gros,
J’me fais un TRIP ETIENNE DAHO.
 
 

vendredi 16 mai 2014

COUPE DE ROCKEUSE

Ça y est, je l’ai MA COUPE DE ROCKEUSE DES ANNEES 80 ! Les cheveux dans les yeux,  la mèche qui tombe nickel aussi bien à droite qu’à gauche, bien court derrière, un joli bombé au-dessus de la nuque et un superbe marron-chocolat !!! (Sans aucun reflet acajou que je déteste*) EH EH EH
 
Non pas que je sois restée bloquée sur mes années de jeunesse ou que je ne veuille pas vivre avec mon temps, ou encore que mon côté rétro se manifeste AAARRRGG tout seul sans que je m’en aperçoive, naaaaan, parce que d’UNE, je suis TOUJOURS dans mes années de jeunesse, il faut le savoir et de DEUX, OK, j’ai cette petite nostalgie (bien que je déteste -encore- ce mot*) pour les 80’s.
 
* Scoop ! Vous apprenez aujourd’hui que je déteste la couleur de cheveux acajou, pas forcément sur les autres, mais sur moi ainsi que le mot nostalgie qui me renvoi trop aux mots tels que vague-à-l’âme, regrets, c’était mieux avant, etc… Vous avez bien fait de venir, dîtes-donc !
 
Prochaine étape dans ma vie de rockeuse … un tatouage ????
Arthur a dit Non.
Nan, mais qui c’est qui décide, ici ?
 
Petit graffiti photographié il y a très longtemps, du côté de Plaisance, 14ème.



 

jeudi 15 mai 2014

EN MAI, C’EST FERRIER, AH LA GAÎTE !

 
 
 
C’était mardi soir et c’était une très chouette soirée.
 
Si vous ne le savez pas encore, le spectacle commence dans la rue.
Vous attendez sagement dans la file d’attente, votre ticket dans la poche, que déjà les comédiens vous interpellent sur le trottoir. Sarah Van Der Bus, dresseuse d’animaux se présente à vous et vous laisse sa carte de visite pendant qu’une grande godiche en blazer jaune canaris devient hystéro parce qu’une autre s’est mise à chanter devant son théâtre ! « Ah oui-oui, non-non ! »
 
Bon, je ne vous raconte pas tout, mais, le nouveau spectacle de Julie Ferrier est extra et à ne pas louper.
Les comédiens qui jouent à ses côtés ont leur propre et belle participation.
C’est drôle, décalé, coloré et un petit peu barré quand même.
 
Il reste une quinzaine de jours pour en profiter : FERRIER, C'EST QU'EN MAI.


vendredi 25 avril 2014

PARTIR...

 
 


Je ne sais pas si c'est mon récent weekend à Londres qui me fait cet effet-là, mais j'ai comme une envie d'AVENTURE ...