lundi 2 mai 2016

COMME UN DÉBUT DE SHOWROOM

Voici quelques travaux de ces derniers jours : des cartes et carnets calligraphiés offerts à mon entourage, histoire de voir si cela plaît, quelles sont les améliorations à apporter, les détails à travailler,…
En plus de mes idées de cartes et carnets de différents formats, j’ai eu des commandes avec des petits mots qui ne sont pas les miens. Ça change un peu.




Le carnet à l’effigie de Steve McQueen est une idée de moi. Un cadeau-surprise pour ma collègue Linda, (je vous parlais d’elle dans un précédent post) qui adoooooore cet acteur.
J’ai donc eu envie de le mettre en couverture, une fois n’est pas coutume, car d’habitude, je ne mets aucun visuel. Juste des mots. « VOIR LES CHOSES EN GRAND » colle parfaitement avec cette photo de lui, que l’on connaît pour une marque de lunettes de soleil.
Au dos du carnet, en « anglaise modernisée », une partie de sa filmographie, et le tout à l’aquarelle or rose.
A l’intérieur, l’écriture est guidée par un quadrillage de points assez espacés. Deux pages de couleur gris-vert se mêlent aux autres.







































Sur le carnet violet, c’est une phrase d’une chanson de Bernard Lavilliers, « Brooklyn », pour ma mère qui aime beaucoup ce chanteur. Une surprise davantage qu’une commande. Enfin, un peu des 2 ! Encre argentée sur papier violet, ou sur carte noire, ça ressort pas mal.


















Enfin, la phrase de DANIEL PENNAC (extraite d’Au bonheur des ogres) est une demande d’Alba. Et
quand je pense à Alba, je pense à CAT’S EYES (je ne sais pas pourquoi), je pense délicatesse, paillettes, danse ou boule à facettes... J’ai alors choisi « innocemment » ce mélange d’aquarelle verte et or et caché 2 petites pages rose bonbon à l’intérieur du carnet.






Il y a ensuite des petites cartes, format carte postale, à envoyer, accrocher ou encadrer… Au choix : « Chut, je t’aime », « Loving Mr Darcy », « Sortie faire des étincelles… reviens très vite », « J’aurais aimé que tu sois là », « Cœur d’artichaut », « Paris est une femme », « SHE’S GOT THE LOOK ».
… J’en oublie certains ?!






Une réunion / VENTE PRIVEE se profile fin juin. De quoi laisser le temps à ma poésie de s’échapper de ma plume… d’anglaise.


Et vous, ça vous inspire ?


lundi 4 avril 2016

CARTE & CARNET






« Je ne dis pas que je suis une PRINCESSE, je dis juste que je préfère LA VIE DE CHATEAU »
Pour celle qui la connaisse, je trouve que cette phrase lui colle à la peau, non ?

Voici un carnet, en format A5 et d’une quinzaine de pages, que j’ai fabriqué pour Bérengère, … avec cette petite phrase de son choix, couleur OR ROSE !
Un carnet de filles, bien pratique pour toutes nos To Do List, à poser négligemment sur le bureau ;-) !

Surprise en + dans l’enveloppe, j’avais glissé cette carte :
« Sortie faire des étincelles… reviens très vite »
A poser sur sa porte d’entrée, ou encore mieux, derrière son pare-brise quand on a oublié de payer le stationnement de sa voiture…

Je me dis que je me lancerai bien dans la fabrication de ces cartes & carnets calligraphiés !

A bon entendeur…

Bisou

lundi 7 mars 2016

TATA PICOLE

Oubliée l’idée de l’enveloppe en kraft, « pliée maison » dont il était question dans le précédent post…ça ne donnait rien de très joli. Même si l’idée de la chanson cachée me plaisait assez.
Bref, je persiste sur le chemin de la calligraphie, je bricole.

Au lieu de ça, j’ai rattrapé au vol quelques paroles en l’air et notamment le surnom d’une copine, Steph’ : TATA PICOLE.
Et comme d’habitude, quand j’aime, je ne peux pas m’empêcher d’écrire ou de dessiner.
(Non, mais qui a dit « On a le surnom qu’on mérite ! » ???)

En 2 mots, tout est dit : le bon vin, la vraie bouffe, toutes les occasions de se réunir, de profiter des siens et des plaisirs de la vie …
En 2 verres, ça s’entrechoque, ça trinque, c’est une typo ronde et dansante comme un bon vin ; je modernise et améliore un peu pour lier les 2 mots.






De petit papier à coller sur le frigo, ça s’est transformé en carnet (encore fait maison) dont le papier choisi pour la couv' servira de crash-test dans ton sac-à-main, Steph', puis en petit logo.

Allez, bisou Tata Picole

lundi 1 février 2016

CHANSON CACHEE












Une page de brouillon, au sortir de mon cours de calligraphie, pour un projet d'enveloppe « pliée maison », en PAPIER KRAFT avec les paroles d'une chanson cachées à l'intérieur. 

Comme une petite surprise qu'on découvre et qu'on fredonne toute la journée.

Jolie idée ?
Je mets ça en ligne dès que c'est prêt.

J'apprends l'écriture Anglaise en ce moment, et j'y ajoute quelques petites lettres tordues.

lundi 18 janvier 2016

PARPAINGS

15 18 Janvier, pas trop tard pour souhaiter à tous et à toutes UNE TRES BONNE ANNEE 2016 !
Une année qu’on espère toujours plus belle que la précédente, avec …

1- la santé. Quand on commence à vieillir, on nous la souhaite avec plus d’insistance que les autres années, je trouve. C’est une impression ?

2-  le bonheur. ça, ça reste toujours un peu vague, comme ça, on ne se mouille pas ;

3-  et surtout, j’ajouterai, LA THUNE ! Parce que c’est bien beau de rester tard le soir au boulot, faut aussi que les augmentations, ça suive un peu !

L’autre soir, passé un PACTE avec Loulou : dernier paquet de clopes de ma life (il me reste donc 4 clopes à fumer aujourd’hui) en échange de sa parole pour que lui, ne touche jamais une seule cigarette. Jamais. Jamais. Donc, à la fin de mon paquet de clopes, TERMINADO. Même si c’est le genre de pacte qu’on fait à 13 ans quand on trouve que la clope, ça pu, c’est dégueu, ça coûte cher et ça bousille la santé. J’espère ne jamais avoir à lui rappeler ce pacte quand il aura 18 ans et qu’il trainera avec ses potes dont certains commenceront à crapoter.
En tous cas, je vous tiendrais au courant de ma volonté et de ma résistance surtout quand vient l’heure de l’apéro et notamment lors des soirées « ZIG-ZAG » QG de l’agence, Bd Garibaldi, qui se multiplient le jeudi soir : Bières, cocktails, (« Y’a quoi dans le Long-Island ?  TOUT ! »), shots enflammés, planches de tapas, clopes, fermeture du bar, taxi, mal de tête, lendemain boulot, dur !

Le challenge suivant étant donc, dans la lignée de « je-prends-soin-de-mon-corps-et-de-ma-SANTE », de me remettre sérieusement à courir. (Avec peut-être moins de soirées Zig-Zag ?? Naaaannn !!)
Le SEMI-MARATHON de Boulogne du 15 novembre dernier ayant été annulé (c’était la 1e grande course à laquelle je m’étais inscrite et suivi avec brio, j’avoue, DEUX entraînements collectifs), j’ai, dans les semaines suivantes, relâché UN PEU les entraînements.
D’autant que j’en connais certaines du côté de La Rochelle qui vont finir par me distancer. Et là, ce n’est pas possible ! Reste donc à acheter une lampe pour courir le soir. Pas une frontale, mais une de ces nouvelles lampes qui s’accrochent au niveau de la poitrine et qui donnent des allures d’Iron Man ! Voilà ce qu’il me faut. Et aller à la piscine, et arrêter de faire des listes que je ne tiens jamais. En fait, si. Continuer de griffonner sur des petits papiers, se donner des mini-objectifs, ça motive.

Continuer les petits mots doux calligraphiés (en plus de mes cours du samedi matin) et progresser en Anglaise ! Préparer des cartes sympas à la plume, au feutre ou à l’encre rose fluo…, sur papier kraft ou sur Canson blanc prêt à encadrer. J'ai quelques petites idées...

Trouver un meuble TV pour mon mini appartement. L’idée du meuble en PARPAINGS n’ayant pas rencontré le succès escompté ni suscité un enthousiasme débordant, il va donc falloir trouver autre chose.
Le côté brut des parpaings me plaisait assez, mais c’est peut-être un genre de meuble plus adapté à un loft qu’à un 2 pièces. D’autant que je trouvais que ça faisait un rappel de matériau avec ma petite table de bistrot en béton allégé, nouvellement acquise (et que j'adôôôre).
Je demande autour de moi, j’hésite, je cherche encore.

Vous en pensez quoi, vous ?
A bien y regarder, je craque facilement quand je vois ça.




Mais, le problème c’est que ça peut vite donner ça :


 Ou ça !!
  


Donc, NOOOOOON. Changement de Cap obligatoire.

Que de recherches et de patience pour se faire un petit nid douillet !